ATELIER MIXAGE SON 7.1

Cette année, Arfis école propose au Festival dans le cadre de l’atelier de présenter le Dolby Atmos.

Derrière cette appellation technico-technique, c’est une nouvelle manière de présenter le son au cinéma et demain chez les particuliers. Vous connaissez sans doute déjà la stéréophonie, le dolby stéréo qui permettait des effets gauche/droite du son.

Une première évolution a développé la spatialisation en ajoutant des enceintes à l’arrière des spectateurs (la technologie 5.1) puis en ajoutant des enceintes sur les côtés latéraux (la technologie 7.1).

 

Aujourd’hui l’évolution conduit à introduire la verticalité et à positionner des sources sonores au-dessus des spectateurs.

 

En ajoutant une dimension verticale et le concept d’objet sonore au traditionnel mixage sonore sur 5.1 ou 7.1 canaux, le Dolby Atmos permet de localiser précisément les effets sonores, en hauteur, en largeur et en profondeur. Il peut s’agir par exemple de placer précisément les bruits et les conversations de différentes personnes dans une salle de restaurant : en plus de la musique d’ambiance diffusée dans toute la salle et donc reproduite par toutes les enceintes du système home-cinéma, il est alors possible de positionner précisément la conversation d’une personne située à un point de la pièce, le grincement d’un couteau sur une assiette à une autre table et le ronflement des brasseurs d’air au dessus des protagonistes de la scène.

La possibilité pour l’ingénieur du son lors du mixage final de positionner avec précision les différentes sources audio partout dans les zones surround améliore considérablement la transition image/son de l’écran vers la salle où se tiennent les spectateurs. Si le regard d’un personnage à l’écran est dirigé vers une source de son placée hors champ de la caméra, dans une zone correspondant à un emplacement dans la salle de projection, le mixeur a la possibilité de positionner avec précision ce son afin que son placement corresponde à la ligne de vision du personnage, rendant ainsi l’effet parfaitement cohérent pour les spectateurs. Le Dolby Atmos est donc bien plus précis et plus efficace que les systèmes actuels, dont il constitue en quelque sorte l’aboutissement.

 

L’idée bien sûr est de rendre ludique et immersif cet Atelier. Nous allons donc proposer une post-production de court métrage haut de gamme, avec participation des spectatrices et spectateurs volontaires pour des bruitages, des voix. Avec la restitution spatiale et les possibilités artistiques que permettent ces systèmes.

Partagez avec vos amis Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookEmail this to someone

Comments are closed.